Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Mission sur « la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie ». (...)

Mission sur « la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie ». Lettre à Benjamin Stora

lundi 17 août 2020, par 4acgweb , Anne Doussin , François-Xavier Ricard

Version imprimable de cet article Version imprimable

Emmanuel Macron a confié à l’historien Benjamin Stora une mission sur « la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie », en vue de favoriser « la réconciliation entre les peuples français et algérien ». Les conclusions de cette mission sont attendues à la fin de l’année. (voir notre article «  Mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie  » du 25 juillet).

La 4acg a favorablement réagi à cette annonce et son président François-Xavier Ricard a contacté Benjamin Stora dans un courrier :

10 août 2020

Monsieur

Comme vous l’a dit Tramor Quémeneur, notre association des « Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre » (4acg) a d’emblée éprouvé un grand intérêt pour la mission que vous a confiée récemment le Président de la République.

L’essentiel des termes de sa lettre rejoignent très largement l’état d’esprit, les convictions et les objectifs qui ont inspiré la création de notre association et qui, depuis 2004, inspirent toutes nos activités et nous motivent dans notre volonté de participer, autant que nous le pouvons, à tout ce qui peut contribuer à créer et entretenir des liens de compréhension et d’amitié entre les peuples français et algérien.

Deux phrases de la lettre de Monsieur Macron ont particulièrement retenu notre attention, d’une part « … que vous dressiez un état des lieux… », d’autre part « … que vous formuliez très librement… ».

Les deux documents joints à ce courriel vous diront pourquoi et comment nous sommes convaincus, sans excès de prétention, que la 4acg peut apporter une vraie contribution à votre travail. Sans pouvoir les mesurer, nous pressentons néanmoins l’ampleur et la complexité de votre tâche et nous serions heureux de pouvoir y contribuer.

L’âge des membres (180 anciens appelés) qui constituent le « noyau » de notre association (riche aussi de plus de 200 amies et amis) nous engage dans un travail de transformation de celle-ci, et les objectifs que nous visons désormais mettront l’accent sur différentes formes possibles, plus étroites encore qu’aujourd’hui, de collaboration et de partenariat entre les peuples algérien et français, entre la France et l’Algérie. C’est pourquoi nous sommes particulièrement attachés à l’idée, au projet, d’un Office franco-algérien pour la Jeunesse.

Tramor m’a dit aussi que vous proposiez de nous rencontrer au mois de septembre prochain ; j’ai fait part de ce projet à Jacques Pradel, que vous connaissez et qui, outre le fait qu’il est président de l’ANPNPA, est membre de notre conseil d’administration. Il pense comme moi qu’une représentation simultanée de nos deux associations à cette rencontre ne pourrait qu’être utile pour tous.

Je vous remercie de votre accueil et, dans l’attente de notre rencontre, je vous prie de croire, Monsieur, à l’expression de mes meilleurs sentiments.

Au nom du Conseil d’Administration de la 4acg, François-Xavier Ricard, président.

Documents joints : Présentation de la 4acg et la Charte de Fraternisation