Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Lettre à Samuel Paty, par Akli Tadjer

Lettre à Samuel Paty, par Akli Tadjer

lundi 26 octobre 2020, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Écrivain franco-algérien né en 1954 à Paris, Akli Tadjer a publié plusieurs ouvrages où apparaît son attachement aux valeurs de fraternité et de tolérance. « Le porteur de cartable », publié en 2002, a été particulièrement remarqué et a fait l’objet d’une adaptation télévisuelle. Akli Tadjer intervient souvent dans les écoles, sur les thèmes du racisme et du vivre-ensemble.
L’attentat tragique de Conflans-Sainte-Honorine lui a inspiré cette lettre.

A Samuel Paty

Ils ne vous ont pas laissé le temps d’expliquer à vos élèves combien votre métier est difficile, parfois risqué, mais que vous l’aimiez à en mourir.
Ils ne vous ont pas laissé le temps de leur expliquer que la France leur a offert le bien le plus précieux qui soit : la liberté de penser, de parler, de caricaturer. Ils ne vous ont pas laissé le temps de leur expliquer que la France est un pays composite et forcément complexe. C’est sa faiblesse et sa force.
Ils ne vous ont pas laissé le temps de leur expliquer que des crapules sanguinaires ont franchi, au nom de l’islam, le pas qui sépare l’homme de l’inhumain.
Ils ne vous ont pas laissé le temps de leur expliquer qu’il y a un monde entre le Musulman qui vit sa foi en toute quiétude et l’islamiste fanatisé qui profite de la permissivité de la société pour imposer ses diktats à d’autres Musulmans.
Ils ne vous ont pas laissé le temps de leur expliquer que des imams low cost honnissent l’Occident mais qu’ils raffolent de ses technologies. Que leurs ouailles détestent tout ce qui rappelle le christianisme, mais il ne viendrait à l’idée d’aucune d’elles de rendre la prime de Noël versée par la CAF. Hypocrisie à votre avis ? Ils se disent contre tous les racismes mais la tolérance s’arrête aux portes de leurs mosquées. Contradiction à votre avis ?
Ils ne vous ont pas laissé le temps d’expliquer aux jeunes qui se désespèrent au pied de leurs HLM parce qu’ils n’ont pas le bon nom ou la bonne adresse pour décrocher un travail qu’ils ne trouveront pas le salut en se laissant séduire par les sirènes de l’islamisme fatal. Ils ne vous ont pas laissé le temps de leur dire : « Croyez-en vous ! Luttez ! Étudiez ! Imposez-vous ! Soyez l’élite de ce pays ! Vous n’avez pas d’autre choix parce que vous n’avez pas de pays de rechange. »

Ils ne vous ont pas laissé le temps… alors pour un instant seulement, je me suis permis de poursuivre votre cours, Monsieur le Professeur.

Bien cordialement.

Akli Tadjer

Le porteur de cartable, JC Lattès, 2002
Qui n’est pas raciste, ici ? – éditions JC Lattès, 2019

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.