Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Le 26 mars à Paris, hommage à Alain Desjardin

Le 26 mars à Paris, hommage à Alain Desjardin

vendredi 14 février 2020, par 4acgweb , Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Soirée d’hommage à Alain Alain Desjardin

Jeudi 26 mars 2020 au CICP

21 ter rue Voltaire, 75001 Paris

Soirée d’hommage à Alain Desjardin

Le 11 novembre, soit deux jours après le décès d’Alain, Bernard Dréano, Président du CEDETIM (Centre d’Etudes et d’Initiatives de Solidarité Internationale), a publié un texte en sa mémoire dans Centre-Presse. Le voici en intégralité, avec l’aimable autorisation de son auteur

Syndicaliste, militant politique au PSU, porte-parole des Verts Aveyron, Alain Desjardin a œuvré toute sa vie au service des autres…

L’homme politique et syndicaliste Alain Desjardin est décédé le samedi 9 novembre 2019.

Né dans un village de la Somme en 1935, Alain Desjardin a eu une vie captivante et riche, le menant du Nord-Pas-de-Calais au Larzac en passant par le monde entier, qu’il a raconté dans un ouvrage «  Une vie pour… Ici et là-bas, solidaire  », paru en 2008 aux éditions du Petit Pavé.

Alain Desjardin a fait, enfant, l’expérience de la Seconde Guerre mondiale. Pour mettre de la distance avec le travail harassant de maraîchage dans l’entreprise familiale, il choisit à 19 ans, de faire une préparation militaire, suivie de son engagement chez les parachutistes. Mais le conflit en Algérie et l’expérience coloniale provoquent en lui un vrai séisme.

Temps de ruptures décisives et volonté d’une autre vie : Alain Desjardin devient ouvrier, militant syndical et acteur de l’éducation populaire. L’implication nourrit des choix où va primer le collectif : Mai-68, Larzac et Lip, Confédération paysanne, Les Verts, Accueil-Paysan, soutien actif aux Sahraouis et au sursaut polynésien contre les diktats nucléaires. Des combats pour la dignité qui intègrent aussi les valeurs de l’écologie politique.

Membre de la Joc puis de l’Aco et syndicaliste à la CFDT dans les années 1960, militant chez les paysans-travailleurs puis à la Confédération paysanne dont il est un des cofondateurs, militant politique au PSU puis chez les Verts dont il a été un temps membre du Conseil national et porte-parole des Verts Aveyron de 1989 à 1998, Alain Desjardin a œuvré toute sa vie au service des autres et pour l’avènement d’une autre société plus écologique et plus solidaire.

Prévoyant depuis longtemps les désastres écologiques que nous connaissons actuellement, du réchauffement climatique à la perte de la biodiversité et aux pollutions diverses, il a été de toutes les luttes : contre les élevages industriels, les OGM, les pesticides, la malbouffe, le «  tout bagnole et camions  », le nucléaire. Mais aussi pour la défense des circuits courts de distribution, pour une agriculture paysanne, pour une éducation populaire proche des gens.

De mars 1973 à mars 2001, Alain Desjardin a été candidat 17 fois à des élections diverses : municipales, cantonales, régionales, législatives et sénatoriales, pour les Verts.

Alain dédicaçait souvent son ouvrage ainsi : «  L’émancipation des gens ordinaires est toujours une priorité pour moi. Je ne crois pas à un changement de société sans l’éducation populaire organisée depuis le terrain. C’est exigeant et passionnant.  »

Bernard Dréano, président du CEDETIM

ps : Alain Desjardin fut président de la 4ACG d’avril 2013 au mois de juin 2019

https://www.centrepresseaveyron.fr/2019/11/11/alain-desjardin-homme-politique-et-syndicaliste-nest-plus,8535597.php

Soirée d’hommage à Alain Desjardin

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.